Il Primato Nazionale – 30/08/2017

adminbastionPresse

Interview de Steven Bissuel pour Il Primato Nazionale :

Comment émerge l’idée de donner vie à un mouvement politique à partir de l’expérience de Bastion social? Il sera un mouvement national?

L’expérience du Bastion Social a permis de donner l’électrochoc nécessaire à la création de quelque chose de nouveau. Pendant et à la suite de notre occupation, nous avons pu redonner de l’espoir à des centaines de militants, lassés de tourner en rond et de ne jamais voir arriver la réalisation de projets concrets, ainsi qu’à nos concitoyens vivant simplement sur le territoire national et qui pensaient que tout était impossible. Combien de fois avons-nous entendu les éternels défaitistes rabâcher que tout est plus facile ailleurs, que nous sommes condamnés à nous exiler de la terre de nos ancêtres et d’être les contemplateurs de la chute de nos patries charnelles ? Ces derniers, nous les balayons d’un revers de la main.
Il y a encore des Français et des Européens qui ne se rendent pas. Rien n’est impossible, tout est à faire. Les coups et les poursuites judiciaires n’empêcheront jamais les français de prendre leur destin en main et d’agir pour leur peuple. C’est pourquoi nous avons voulu concrétiser cette expérience d’avant-garde par le lancement d’un mouvement politique, social et enraciné du même nom que notre premier bâtiment. Inspirés par nos amis Européens, nous nous voulons être la vague déferlant sur la France. Le Bastion Social possède désormais une dynamique nationale.

Avez vous des projets électoraux ?

La politique politicienne nous a montré ses limites et nous nous sommes toujours tenus à distance de celle-ci. De manière plus générale, les élections sont un moyen mais pas une finalité. Cependant, nous nous investirons dans un premier temps au niveau des prochaines échéances municipales. L’implantation locale est l’une des priorités si nous voulons avoir de vrais résultats et ainsi, être le « Phare » de nos concitoyens.

Quelles réactions a donné l’aventure de Bastion identité dans le milieu identitaire français ?

Une véritable bouffée d’air frais. Ce projet a été le plus fédérateur depuis des décennies de querelles intestines sans fin. Des cadres issus d’autres mouvements commencent à nous rejoindre puisqu’ils ont pu constater notre détermination quant à l’accomplissement de notre mission : vouloir le bien commun et donc libérer les Français et Européens de leurs propres chaines.Une très grande majorité de personnes de ce milieu nous ont apporté leur soutien et sont même venues nous aider. Le Bastion Social, en tant que réquisition solidaire, a été l’aventure politique française la plus novatrice du XXIème siècle, à n’en pas douter.
Une voie s’offre à nous. Le travail et les efforts paieront. Nous en sommes certains.